Résumé :

Ferdinand vit seul dans sa grande ferme vide. Et ça ne le rend pas franchement joyeux. Un jour, après un violent orage, il passe chez sa voisine avec ses petits-fils et découvre que son toit est sur le point de s’effondrer. À l’évidence, elle n’a nulle part où aller. Très naturellement, les Lulus (6 et 8 ans) lui suggèrent de l’inviter à la ferme. L’idée le fait sourire. Mais ce n’est pas si simple, certaines choses se font, d’autres pas… 
Après une longue nuit de réflexion, il finit tout de même par aller la chercher. 
De fil en aiguille, la ferme va se remplir, s’agiter, recommencer à fonctionner. Un ami d’enfance devenu veuf, deux très vieilles dames affolées, des étudiants un peu paumés, un amour naissant, des animaux. Et puis, Paulette…

Editions Calmann-Lévy
Publié en 2012 ~ Langue : Française ~ 306 pages

etpuispaulette

Mon avis :

C’est dans une librairie, que j’ai découvert ce livre, j’ai été interpelé par le format et la couverture. J’ai lu le thème, ça m’a paru intéressant, mais sans plus. Mais je ne sais pas pourquoi, le titre m’est resté dans la tête.

 Puis quelques temps plus tard, en parcourant les différents forums, je me suis aperçue que les avis étaient vraiment positif, et chez mon marchand préféré, je me suis procuré la version électronique. Malgré tout cela, le livre est resté dans ma PAL, encore quelques mois.

 Je viens donc de sauter le pas, pour mon plus grand bonheur. J’adore les chapitres assez courts, les personnages hauts en couleur, les dialogues parfois drôle, les moments parfois triste.

 

Ferdinand qui se retrouve seul dans sa ferme à l’âge de la  retraite, va par solidarité accueillir Marceline, puis Guy, puis les sœurs Lumière, puis Muriel……

Cela peut paraitre beaucoup, mais les dialogues et les personnages sont très réalistes, que reste-t-il, aux anciens, une fois que les enfants ont quitté la maison, une fois qu’ils se retrouvent veufs ou veuves….

Il suffit parfois d’un peu de solidarité pour changer tout cela.

 Barbara Constantine nous livre ici une vraie leçon de vie, intergénérationnel. Un pur bonheur.