Résumé :

Tom a onze ans. Il vit dans un vieux mobil-home déglingué avec Joss, sa mère (plutôt jeune : elle l'a eu à treize ans et demi). Comme Joss aime beaucoup sortir tard le soir, tomber amoureuse et partir en week-end avec ses copains, Tom se retrouve souvent tout seul. Et il doit se débrouiller. Pour manger, il va dans les potagers de ses voisins, pique leurs carottes, leurs pommes de terre… Mais comme il a très peur de se faire prendre et d'être envoyé à la Ddass (c'est Joss qui lui a dit que ça pouvait arriver et qu'elle ne pourrait rien faire pour le récupérer), il fait très attention, efface soigneusement les traces de son passage, replante derrière lui, brouille les pistes. Un soir, en cherchant un nouveau jardin où faire ses courses, il tombe sur Madeleine (quatre-vingt-treize ans), couchée par terre au milieu de ses choux, en train de pleurer, toute seule, sans pouvoir se relever. Elle serait certainement morte, la pauvre vieille, si le petit Tom (petit homme) n'était pas passé par là…


Genre : Contemporaine

tompetittom

Résumé :

J’ai découvert l’univers littéraire de Barbara Constantine, tout récemment, avec « Et puis, Paulette ! » pour lequel j’ai eu un véritable coup de cœur. Et bien, je peux vous dire, que « Tom, petit Tom, Tout petit homme, Tom » est tout aussi bon, que ma précédente lecture. Un second coup de cœur, et surement pas le dernier.

Nous suivons ici, les aventures de Tom, un gamin débrouillard de 11 ans, qui vit avec sa mère Joss un peu paumée, dans un mobile-home. Joss est tombée enceinte de Tom, quand elle n’avait même pas quatorze ans, et elle ne s’occupe pas beaucoup de lui, même si on sent bien que malgré tout, elle aime son enfant. Tom ne peut compter que sur lui-même pour survivre. Il chaparde par exemple dans les potagers de ses voisins, qui font semblant de ne rien remarquer…

Les personnages sont très attachants, que ce soit Tom, Madeleine, Joss, ou même Samy. Ils cachent tous une blessure plus ou moins profonde.

Il y a bien sur pas mal de bons sentiments dans ce roman, mais ça ne verse pas dans le mélodrame, comme « Et, puis Paulette ! », l’histoire est basée sur l’entraide, et le partage, et ça fait du bien au moral. Il y a également, pas mal d’humour.

C’est une lecture très facile, très courte, mais que je recommande vivement, bonne humeur garantie.

Ce livre est paru aux éditions du Livre de Poche en 2011.