Résumé :

Ella est mariée à Joe, déjà père de deux enfants. A la mort de celui-ci, deux mauvaises surprises attendent la jeune femme : la trattoria familiale est en faillite, et la mère biologique des enfants resurgit.

Pour Ella, hors de question de laisser "ses petits" à celle qui les a abandonnés. Mais pour revendiquer leur garde, un autre combat l'attend : sauver son unique source de revenus, cette épicerie italienne qui, depuis des générations, fait la fierté de la famille de Joe. Sa solution : révolutionner les traditions... et pour commencer, tout réinventer !

Réussira-t-elle son pari ? Saura-t-elle prouver que la vie, même côté pile, peut encore être belle ?

Année de parution française : 2012
Année de parution originale : 2012
Titre VO : The underside of joy

lebonheurcotepile

Mon avis :

J’ai retrouvé dans ce livre, un peu de l’écriture d’une autre auteure que j’aime beaucoup, il s’agit de Danielle Steel ; A savoir un peu de mélodramatique, sans verser dans l’excès, du courage, des secrets de familles, et une fin heureuse.

Pourtant, parfois ce type de livre, ne fait pas toujours recette avec moi, mais dès les premières pages, j’ai su que ce livre serait un coup de cœur. Nous suivons ici Ella qui dès le début de livre se retrouve jeune veuve, avec à sa charge les deux enfants de son compagnon, qu’il avait eu avec sa précédente femme. Cette dernière les a complètement abandonnés depuis des années. Ella hérite également de l’épicerie familiale, qui est au bord de la faillite.

Ella va vite comprendre que la mère biologique d’Annie et de Zach, va refaire surface, et qu’elle va devoir se battre si elle veut les garder au près d’elle, mais que pour sauver l’épicerie de la faillite, il va falloir agir et très vite.

Ella est attendrissante, et combative dans son malheur. Ses traits de caractères sont bien définis et j’ai de suite réussi à m’imprégner dans ce milieu familial, ou chacun se serre les coudes. Petite parenthèse humoristique, J’adore les surnoms des enfants, à savoir Zachosaure et Banannie !!!!

 Mais l’intrigue est bien plus complexe qu’il n’y parait au premier abord, puisqu’un des personnages principal cachent lui-même une blessure profonde, et  Seré Prince Halverson réussi avec ce livre, à rendre un personnage qui m’était complètement antipathique dans la première partie du livre, complètement attachant dans la seconde. Mais je n’en dis pas plus, il va vous falloir lire le livre, pour en apprendre d’avantage.

Comme vous l’avez compris, c’est donc un livre que je recommande, si vous aimez les histoires de famille, complexes, avec des personnages marqués par la vie.

Le bonheur côté pile a été publié aux Editions France Loisirs en 2012.